+ 33 (0) 6 81 41 67 98 - JC Marcus contact@cppes.org

Pour info, voici un passage de Mme Abeille lors des débats loi biodiversité :
« Les services rendus par les sols sont vitaux. Ils fournissent près de 90 % de l’alimentation humaine et animale, abritent un quart de la biodiversité de la planète et permettent de stocker le carbone. Or, les sols sont de plus en plus menacés par l’érosion, qui touche un quart du territoire européen, mais aussi par les pollutions liées à l’utilisation des pesticides et par l’urbanisation, qui accélère leur artificialisation. Selon le Bureau européen de l’environnement, cette dégradation coûterait 38 milliards d’euros par an aux États membres de l’Union européenne.
Dès 2006, la Commission européenne a donc proposé une résolution à ce sujet, mais le processus d’adoption a été bloqué, notamment par la France, qui doit désormais s’engager à trouver un accord avec les autres États membres. En effet, la protection des sols est une nécessité absolue. Leur qualité de patrimoine commun de la nation peut leur conférer un statut particulier permettant le développement d’activités humaines de haute qualité environnementale. »

Aller à la barre d’outils