+ 33 (0) 6 81 41 67 98 - JC Marcus contact@cppes.org
Biodiversité de sols en cours de restauration lors de leur mise en jachère

Biodiversité de sols en cours de restauration lors de leur mise en jachère

Des interactions plus fortes entre organismes, un flux plus important de carbone vers le sol.

Dans le cadre du projet européen EcoFINDERS coordonné par l’Inra, les chercheurs ont étudié l’évolution de la biodiversité de sols après leur mise en jachère comme stratégie de restauration. Cette étude a été rendue possible par la mise en œuvre d’un dispositif unique d’observation de longue durée. Son originalité repose également sur le fait que les chercheurs ont pris en compte une gamme très large d’organismes du sol (microorganismes et faune) en analysant leur diversité mais également leurs réseaux d’interactions. Les résultats, publiés dans Nature Communications, montrent une augmentation des connexions entre groupes d’organismes dans le sol, accompagnée d’une incorporation accrue de carbone. La compréhension de ces phénomènes pourrait conduire à identifier des pratiques agricoles favorables au transfert et au stockage de carbone dans les sols.

Source Presse inra et en savoir plus : ici

Exposition AGROECOLOGIE au CESE

Exposition AGROECOLOGIE au CESE

Source : lecese.fr
Communiqué de presse à Télécharger : ici

Saisi par le Premier ministre sur le thème de l’agroécologie, le CESE accueille une exposition sur les grilles du Palais d’Iéna, avant de présenter un projet d’avis le 23 novembre.

En collaboration avec l’INRA, AgroParisTech, AgroCampus Ouest, l’Association française d’agroforesterieles CIVAM, les Chambres d’Agriculture, le Ministère de l’Agriculture, les Parcs naturels régionaux , l’Agence de l’eau Seine Normandie, Afterres2050 / Solagro, l’Agence Initial et le Collectif paysages de l’après pétrole, les grilles du palais d’Iéna accueilleront dès aujourd’hui et jusqu’à la mi-décembre 2016, une série de panneaux destinés à présenter et expliquer les pratiques agroécologiques dans les campagnes françaises.

L’agroécologie est un système de production qui privilégie l’autonomie des fermes et réduit leur consommation d’énergie, d’eau, d’engrais, de produits phytopharmaceutiques et de médicaments vétérinaires. Elle peut aussi améliorer les conditions de vie des agriculteurs et des salariés et contribuer à la revalorisation de leur métier. Aux citoyens consommateurs, elle doit permettre de fournir une alimentation de meilleure qualité sanitaire et nutritionnelle, tout en préservant la biodiversité et les paysages.

Le CESE proposera le 23 novembre des pistes concrètes autour des enjeux économiques et environnementaux auxquels sont confrontées les filières agricoles dans un projet d’avis  rapporté par Mme Cécile Claveirole (Groupe des personnalités qualifiées) au nom de la section de l’agriculture, de la pêche et de l’alimentation présidée par Etienne Gangneron (Groupe de l’agriculture). Dans le cadre de l’élaboration du projet d’avis, la section a fait plusieurs déplacements sur des exploitations mettant en pratique les méthodes agroécologiques en Maine-et-Loire et dans la Vallée de Chevreuse, dont certaines sont mises à l’honneur au sein de l’exposition de photos.

« L’agroécologie apporte des réponses pertinentes aux difficultés économiques mais aussi aux enjeux environnementaux, sanitaires, sociaux qui se posent au secteur agricole. Grace à cette exposition, nous souhaitons faire découvrir au grand public des méthodes développées avec succès dans nos régions, qui permettent de concilier les exigences de production et d’environnement, au bénéfice de l’ensemble des acteurs de la chaîne, de l’amont aux consommateurs en aval », souligne Cécile Claveirole.

Rendez-vous rue Albert de Mun, Paris 75016.

Découvrir les 22 panneaux d’expositions : ici

Aller à la barre d’outils